Douleurs 2 jours après l’ovulation : est-ce vraiment des douleurs de règles ?

Rate this post

Il peut arriver qu’une femme ressente de fortes douleurs du bas ventre ou au niveau du bas de dos quelques jours après l’ovulation. Vous êtes-vous déjà plaint d’une douleur dans les ovaires ? Le côté droit semble-t-il plus pesant que le gauche ? Dans cet article, vous retrouverez un guide complet qui vous aide à comprendre l’origine des douleurs deux jours après les règles et quelques astuces pour les soulager efficacement.

Douleur pelvienne intermenstruelle : un souci courant chez la femme

De nombreuses femmes en âge de procréer subissent les horreurs de la douleur pelvienne intermenstruelle. Correspondant à l’ovulation, cette douleur se produit dans la paroi de l’abdomen basse et à lieu en milieu de cycle menstruel. Au moment de la libération de l’ovule par l’ovaire, l’extension ovarienne et le développement du follicule vont entraîner une douleur qui se disperse dans le bassin.

Lorsque le follicule se dissout, cela entraîne souvent une hémorragie irritant la zone abdominale. C’est une sensation très inconfortable qui peut affaiblir et déranger la femme dans ses tâches quotidiennes. Les douleurs pelviennes intermenstruelles peuvent s’étendre sur plusieurs jours, commençant avant la période ovulatoire et se poursuivant quelques jours après.

Quels sont les signes des douleurs pelviennes intermenstruelles ?

Les douleurs pelviennes intermenstruelles sont unilatérales, ce qui signifie qu’elles peuvent se fait ressentir soit du côté droit du bas ventre, soit du côté gauche, mais jamais des deux. La localisation peut rester ainsi durant plusieurs mois, mais peut également s’alterner avec le temps.

Lisez aussi cet article :   CBSlim 300 mg : Avis et efficacité pour affiner la silhouette

La douleur pelvienne intermenstruelle se reconnaît par son caractère aigu, elle dure entre quelques minutes et au plus 2 jours. La date d’apparition aide à distinguer la douleur de l’ovulation : elle apparaît juste au milieu du cycle menstruel de la femme.

Comment soigner les douleurs pelviennes intermenstruelles ?

Les douleurs pelviennes intermenstruelles ne nécessitent souvent pas de traitement spécifique. La consultation d’un médecin traitant ou d’un gynécologue n’est pas non plus nécessaire. Toutefois, certains médecins prescrivent la prise des antalgiques pour atténuer les douleurs, même si cela n’est pas tout à fait recommandé.

Mais si la douleur se fait ressentir de façon continue, le médecin pourrait recommander des analyses médicales pour voir si la douleur n’a pas une autre cause. Dans ce cas, le premier geste à effectuer est de réaliser un contrôle de l’utérus, du col de l’utérus puis celui du vagin. Il peut aussi être nécessaire de faire une échographie pelvienne ou abdominale.

Douleurs pelviennes intermenstruelles : que faire ?

Quelques gestes simples peuvent aider à atténuer la douleur pelvienne :

  • Se reposer : penser à ajuster ses tâches quotidiennes pour ne pas avoir à surcharger le corps, déjà occupé à combattre la douleur ;
  • Prendre des bains chauds peut également être utile. Cela aidera non seulement à soulager la gêne, mais aussi à réduire les spasmes musculaires ;
  • S’appliquer de la chaleur : utiliser des compresses d’eau chaude au niveau de la paroi abdominale. Et cela, durant une vingtaine de minutes toutes les deux ou trois heures, selon l’intensité de la gêne.

Par ailleurs, sur prescription du gynécologue ou du médecin, on peut avaler la pilule contraceptive, pour ainsi éviter l’ovulation, et donc, la douleur pelvienne intermenstruelle.

Lisez aussi cet article :   Diarrhée au début de la grossesse : ce qu’il faut savoir sur ce symptôme courant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *